Transplantation & Greffe de Cheveux - Solution Alopécie Hairstetics

TRANSPLANTATION DES CHEVEUX

La greffe de cheveux est sans aucun doute la procédure de restauration de cheveux la plus populaire, mais malheureusement, elle convient à très peu de femmes. En plus de cela, il existe très peu d’alternatives satisfaisantes. Très conscients de cela, nous avons beaucoup investi dans la recherche et le développement afin de trouver une solution qui conviendrait à presque tout le monde, en particulier aux femmes désespérées. Le résultat est Hairstetics.

Sure et peu invasive, la pose d’implants capillaires Hairstetics fournit immédiatement un résultat esthétique naturel et plaisant sans aucune éviction social. Si vous souhaitez en savoir plus sur la procédure d’implantation de cheveux Hairstetics, visitez notre page PRODUITS Hairstetics.

INTRODUCTION À LA TRANSPLANTATION DES CHEVEUX

En 2016, la greffe (ou transplantation) de cheveux représentait 96% de toutes les procédures de restauration chirurgicale des cheveux (1). Cette procédure invasive peut durer de 8 à 12 heures et vous devez souvent attendre environ 12 mois avant de voir les résultats finaux. Les hommes représentent 86% des personnes traitées (1). La raison en est que chez la femme les sites potentiellement donneurs ne conviennent généralement pas, car la typologie et la progressionde la chute des cheveux diffèrent d’un sexe à l’autre. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez notre page  COMPRENDRE LA PERTE DE CHEVEUX

Les techniques de transplantation de cheveux consistent en procéder à l’extraction d’unités folliculaires (FUE) et la transplantation d’unités folliculaires (FUT). En 2016, elles représentaient respectivement 52,6% et 44% des procédures (1). Lisez ci-dessous pour une description des deux techniques.

1 Société internationale de chirurgie de la restauration capillaire: Résultats du recensement des pratiques 2017.

EXTRACTION D’UNITES FOLLICULAIRES

Pour FUE, les follicules sont transplantés individuellement plutôt que de retirer une bande de peau comme avec FUT. Bien sûr, cela laisse la zone donneuse avec moins de densité, mais avec toujours suffisamment de cheveux pour que cela ne se remarque pas.

Cette procédure convient aux personnes présentant un niveau de calvitie faible et lorsque la zone du donneur est insuffisante ou inadaptée au retrait du greffon. Le cuir chevelu doit également être rasé au préalable et le nombre de greffons est limité par session. Sans surprise, cette technique prend plus de temps que FUT, car les follicules sont retirés individuellement. C’est aussi plus cher. Cependant, le temps de récupération n’est que de trois à quatre jours. Aujourd’hui, les chirurgiens utilisent souvent des machines automatiques pour effectuer la procédure. »

TRANSPLANTATION D’UNITÉS FOLLICULAIRES

Dans FUT, les follicules pileux résistants à la DHT (dihydrotestostérone) sont retirés d’une bande de peau prélevée à l’arrière de la tête et transplantée dans les zones de calvitie. Cela peut prendre environ cinq à huit heures. Comme pour toute intervention chirurgicale, cela laisse une fine cicatrice sur le site donneur. FUT convient à la calvitie de grade supérieur en raison du nombre de greffons qu’il peut fournir. Le site de la cicatrice peut être assez douloureux. Les sutures sont retirées environ 10-14 jours après la chirurgie. »

FAITS POSTOPÉRATOIRES

Après la greffe de cheveux, de petites croûtes se forment sur les sites d’implantation. Celles-ci prennent environ 7 à 10 jours pour tomber. Vous commencerez à voir la croissance des cheveux à 3-4 mois après la chirurgie et ces cheveux seront initialement très fins.

Comme toutes les interventions chirurgicales, il existe un risque de complication et généralement, plus la chirurgie est invasive, plus le risque est grand. Certains des risques associés à la transplantation de cheveux sont énumérés ci-dessous.

  • Oedème: Ceci est rare et survient généralement dans les 48 heures suivant la chirurgie. Cela peut inclure un gonflement du front, maisqui se résorbe généralement en quelques jours ou moins.
  • Saignement: Cela peut se produire dans la région donneuse immédiatement après la chirurgie.
  • Douleur: inconfort dans les régions donneuse ou receveuse
  • Engourdissement ou picotement: Cela peut durer de quelques semaines à plusieurs mois.
  • Infection: Ceci est généralement révélé – mais pas toujours – par une rougeur et une douleur localisées.
SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS, N'HÉSITEZ PAS À NOUS CONTACTER