Comprendre le processus de l’alopécie - Hairstetics

Comprendre le processus de l’alopécie

Comprendre le processus de l’alopécie
janvier 22, 2020 Hairstetics

La perte de cheveux est bien plus qu’un changement d’apparence, elle peut être perçue comme une altération de la confiance en soi. Pourtant, grâce à l’innovation et aux avancées technologiques, l’alopécie n’est aujourd’hui plus une fatalité. Hairstetics oeuvre chaque jour au mieux-être d’hommes et de femmes à travers le monde, lesquels, pensaient leur situation incurable. Mais, quelles sont exactement les causes de l’alopécie ? Est-ce un phénomène naturel touchant, plus ou moins, tout le monde ? 

 

La chute de cheveux : un phénomène nouveau ? 

Depuis la nuit des temps, toutes civilisations confondues, les cheveux ont tantôt été un symbole de féminité chez la femme tantôt un symbole de virilité et de force chez l’homme. De cette façon, la chute de cheveux n’est pas un phénomène nouveau, puisque, les recherches scientifiques ont démontré qu’à l’époque des Égyptiens, il existait d’ores et déjà des mixtures ayant pour objectif le maintien des cheveux sur la tête. Le terme “alopécie” nous vient d’ailleurs des anciens qui comparaient la chute des cheveux à la mue printanière du renard (“alopex” en grec). 

 

Pourquoi perdons-nous nos cheveux ? 

Maintenant que nous savons que la chute des cheveux n’est pas propre à notre époque, cherchons à savoir quelle en est la cause. Ne vous êtes-vous jamais demandé comment était-il possible que, chaque jour, votre brosse soit remplie de cheveux ? Sachez alors que nous en perdons jusqu’à 100 par jour ! Cette chute n’est pas visible car, d’une part elle se produit sur le cuir chevelu et d’autre part, une nouvelle croissance arrive aussitôt. Cependant, si le cycle s’arrête ou si les follicules pileux sont détruits, la perte de cheveux apparaît de manière visible. 

 

Qu’est-ce que l’alopécie ? 

L’alopécie est une diminution de la quantité de cheveux pouvant aboutir à une disparition partielle ou totale de ceux-ci. Le cycle de vie d’un follicule pileux connaît ainsi 3 phases :

  • Anagène (2 à 6 ans) : le follicule pileux croit et est alimenté grâce à l’apport sanguin
  • Catagène (1 à 2 semaines) : la croissance du follicule est arrêtée et la papille dermique se sépare du follicule
  • Télogène : phase durant laquelle on observe la chute de cheveux.

 

Ce sont les hormones thyroïdiennes et les œstrogènes qui favorisent la croissance du follicule pileux. La dihydro-testostérone, qui est une hormone androgène dérivant de la testostérone, quant à elle, la ralentit. Bien évidemment, la dihydro-testostérone est à des taux beaucoup plus importants chez l’homme que chez la femme. Il s’agirait donc d’un dérèglement interne qui favoriserait l’affinement des follicule pileux, jusqu’à une potentielle chute. 

 

Bien que les causes de l’alopécie ne soient pas complètement comprises, nous savons qu’elle peut être également déclenchée par de nombreux autres facteurs tels qu’une mauvaise nutrition, le diabète, le stress, la grossesse, etc. 

 

Bienheureusement, la chute de cheveux est maintenant contrôlable est peut être palliée grâce à l’usage de nouvelles techniques issues de la recherche et du développement et des dispositifs médicaux. Elle n’est plus une fatalité.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS, N'HÉSITEZ PAS À NOUS CONTACTER